Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2011

by édéenne

A vos agendas!

Edéenne revient au Musée de la Légion d'honneur du 7 juin au 7 juillet 2011, pour mon plus grand bonheur et le vôtre aussi... Souvenez-vous, il y a deux ans déjà, je vous entretenais de la découverte de cette merveilleuse exposition. Gagnée par une joie enfantine, j'avais percé les mystères du coffre aux trésors précieux d'édéenne, joaillière canadienne. C'était Unique by édéenne.   

Edéenne, nous propose de magnifiques créations, mais surtout nous raconte des histoires et nous emmène dans son imaginaire plein de poésie. C'est cela, vous vous en doutez, qui m'a particulièrement envoutée, dans l'univers de cette talentueuse créatrice.

Je suis impatiente de découvrir les nouvelles pièces de cette exposition dont les thèmes vous invitent au voyage... C'est promis, je vous concocte un petit billet dès mon retour de l'exposition.

 

 

Extrait du dossier de presse :

édéenne édéenne


Il sera bientôt temps d’ouvrir les portes de l’exposition Edéenne au Musée de la Légion d’honneur.

L’exposition commencera le 7 juin et se terminera le 7 juillet et non plus le 3 !

Elle sera ouverte au public tous les jours de 13h00 à 19h00, sauf le lundi.

Nocturne le jeudi jusqu'à 21h00.

www.kara-expo.com

Bague “Envolez-moi” en or gris, diamants, tourmalines Paraïba et citrines - Univers “Contes”

Bague “Envolez-moi” en or gris, diamants,
tourmalines Paraïba et citrines - Univers “Contes”

 

Edéenne aurait pu être peintre, écrivaine ou réalisatrice, elle a choisi d’être sculptrice et de ciseler le bijou : « Au fil de mes créations, j’ai réalisé que c’est lorsque l’on est le plus intime, le plus personnel, par conséquent le plus incompréhensible pour autrui qu’en réalité, paradoxalement, on devient le plus universel. » Edéenne

 

Les principes fondateurs de son œuvre sont :

  • réaliser des œuvres d’art par le biais de la joaillerie
  • transmettre des émotions
  • défendre le savoir-faire français.

 

En juin 2009, Édéenne, seule joaillière canadienne au monde, apparaissait pour la première fois au grand jour. Inconnue non seulement du public mais aussi de la profession et de la presse, elle exposait ses créations, environ cinquante pièces, au Musée de la Légion d’honneur à Paris.

 

Vous vous souvenez certainement de cette visite où après avoir franchi l’imposante porte blindée d’une salle des coffres, l’on pénétrait dans une pièce plongée dans l’obscurité la plus complète. Là, accompagné d’une conteuse et au hasard du faisceau d’une lampe torche, l’on découvrait les différentes œuvres de la créatrice. Édéenne partit ensuite pour un tour du monde dans le but de monter son travail à l’étranger.

 

C’est avec une moisson de nouvelles aventures, de rencontres et d’émotions qu’elle rentre à Paris nous présenter ses œuvres, environ cent cinquante cette fois-ci, dans le cadre de son exposition du mois de juin prochain intitulée :

 

… by édéenne

 

L’exposition répartie sur les trois étages du Musée de la Légion d’honneur, s’insérera avec intelligence et respect au milieu des collections permanentes. Une scénographie particulière à chaque salle rendra explicite l’univers cher à la créatrice et les histoires attachées à chaque bijou seront révélées par les conteuses-accompagnatrices.

 

Six salles, six univers de création :

 

bague “Koï” en or gris, diamants, émeraudes et corail - Univers “Mon carnet de voyage”
Bague “Koï” en or gris, diamants,
émeraudes et corail -
Univers “Mon carnet de voyage”

 

 

« Mon jardin secret »
ou les origines. Premiers épanouissements naturels de la joaillière.

« Souvenirs d’enfance »
rassemble les premiers objets que l’on s’accapare, enfant, et pour lesquels on garde beaucoup d’émotions.

« Les contes »
s’inspire des premières histoires racontées par nos parents, et qui nous ont aidé à affronter la vie.

« Le cinéma »
se nourrit de ces histoires que nous sommes allés voir au cinéma et qui nous ont émues, selon nos joies ou nos peines.

 

Tout en enrichissant régulièrement ces premières collections
Édéenne dévoilera en juin 2011, lors de l’exposition au
Musée de la Légion d’Honneur, ses deux nouveaux univers :

« Mon carnet de voyage »
Une fois construit, nous pouvons partir en voyage
et en ramener nos impressions.

« L’or bleu »
Hommage à l’eau et au film « Océans » de Jacques Perrin.

NB : dans le courant de l’année toutes les pièces
de la collection « L’or bleu » seront vendues aux enchères
et les gains ainsi obtenus seront reversés
à une association caritative.

 

11/06/2009

UNIQUE by édéenne

unique by edeenne expo.jpg

« édéenne, joaillière canadienne se dévoilera du 3 au 14 juin 2009 à Paris au Musée national de la Légion d'honneur et des Ordres de Chevalerie »...

Unique, cette exposition l'est, incontestablement. Il vous reste encore trois jours pour découvrir un univers enchanteur... Je remercie de tout cœur l'amie, qui m'a laissé un message enthousiaste sur mon portable, m'invitant d'un ton enjoué à cette rencontre inoubliable. Pendant de longues heures, j'ai gardé dans les yeux, les étoiles de cette féerie d'éclats et de couleurs.

Ce jour là, à l'heure du déjeuner, je m'empressai vers la Rive Droite d'un pas alerte. Je retrouvai mon amie et entrai dans le musée...

Imaginez un immense coffre fort, plongé dans la pénombre. Vous y pénétrez avec des lampes de poche et vous regagnez la tendre atmosphère de l'enfance lorsque vous partiez à la découverte de trésors. Il fait sombre, et votre cœur bat plus vite, déjà émue de ce que vous allez percevoir. Cette absence de lumière crée une intimité très particulière où vos émotions restent dissimulées. Seule la voix de la conteuse est perceptible, douce élégante et passionnée. On ressent l'admiration et l'amitié qu'elle éprouve pour édéenne. Nous suivons l'odeur subtile de son parfum et nous écoutons sa voix, impatientes déjà de contempler la première création. Et là, c'est incroyable. La magie de la lumière opère et le faisceau des lampes de poche fait naître devant nos regards émerveillés le bijou, l'œuvre aux éclats changeants. Les pierres sublimées par cette mise en scène originale nous livrent leurs secrets... Les bijoux sont pour la plupart à hauteur du regard, très proches de vous. Vous jouez avec la lumière pour entrevoir chaque détail de ces joyaux d'exception et vous écoutez l'histoire de ce bijou unique, créé pour une femme unique...

 

"Première émotion d'édéenne devant les Nymphéas de Claude Monet au Metropolitan museum de New-York..." Une fleur, une feuille, son bourgeon. Fleur sur l'annulaire, feuille sur le majeur. Saphir rose, tsavorrites, diamants, or gris, jaune et noir.

 

Bague Nympheas by edeenne

 

Bague "Double Marguerite".

"édéenne revisite la traditionnelle marguerite. Si le principe en est le même avec une pierre de centre de qualité encerclée de brillants, les pierres sont encensées cette fois par une double corolle. Afin d'en accentuer la féminité et la sensualité, la fleur épanouie vient se poser délicatement entre les doigts.

Bague "Le Petite Prince"

"A travers la bague "Le Petit Prince" édéenne met en scène une rencontre amoureuse. La bague semble saisir cet instant où tout a lieu et où la rose et le renard reconnaissent ce don : surprise de l'amour, évidence de la rencontre, où séduire et aimer un être signifie autant l'apprivoiser que se laisser apprivoiser par lui... Bague sur deux doigts, à porter ensemble ou non selon son envie. Entièrement en or rose, travaillé pour le renard, lisse pour la rose. Pointe de la queue seulement en or gris. Les pétales ourlés de brillants, pour souligner le mouvement, donner l'impression que le corps du renard repose dans le creux de la main."

Bague "Peau d'âne"

C'est au pays des contes de fées que nous entraîne édéenne avec la bague "Peau d'âne", bague qu'elle a créée pour rendre hommage à Catherine Deneuve et à Jacques Demy. édéenne célèbre ainsi le mystère de la femme qui ne se dévoile que dans le temps. Invisible aux profanes, la beauté de Peau d'âne n'apparaît qu'aux yeux de son amant. La tête de l'âne en or gris, ne demande qu'à être otée pour montrer une beauté fulgurante, jusque-là tenue cachée, figurée par une somptueuse citrine, dont la splendeur est rehaussée par l'éclat d'une couronne pavée de diamants, de rubis et d'une émeraude..." (Extraits du dossier de presse Unique by édéenne)

 

 

Bague double marguerite by edeenne Bague Petit Prince by edeenne Bague Peau d'Ane

Crédit photo : site du Musée national de la Légion d'honneur et des ordres de la chevalerie.